L’isle d’abeau Nord 2019-08-09T16:08:53+00:00

Se rendre visible

Présentation projet :

Géolocalisation

projet

L'isle d'abeau Nord

La situation de l’aire de service, résultant de différents projets superposés au fur et à mesure du temps et rend aujourd’hui peu visible le bâtiment commercial. Ainsi, notre proposition tien compte de la visibilité depuis l’autoroute et depuis la passerelle ainsi que la relation entre passerelle et bâtiment.

Le lavage et le auvent sont pris en compte dans notre proposition pour rendre « présent » le bâtiment dans le site, pour les passants sur l’autoroute, pour les piétons qui traversent la passerelle, pour les usagers qui prennent du carburant, ceux qui utilisent le lavage et pour ceux qui simplement s’arrêtent sur le site pour se reposer et prendre un café ou aller aux sanitaires.

Proposition architecturale pour les voitures.

La première proposition architecturale à l’échelle du site est prise dans l’histoire de l’architecture du XX siècle, dans le livre « Learning from Las Vegas », un traité sur l’architecture commerciale qui apparait spontanément « à côté » de la route, différents « éléments » viennent répondre aux besoins de cette nouvelle façon de réaliser l’architecture commerciale : maintenant liée à la vitesse de la voiture et non pas, comme avant, à la vitesse du piéton passant devant une vitrine commerciale. La position du lavage et de l’auvent ne permettent pas de pouvoir accoler au bâtiment la signalétique nécessaire pour « appeler » le public.

Ainsi, notre proposition est, premièrement, de déposer le auvent existant, modifier la piste de distribution en l’éloignant de la façade du bâtiment pour donner plus d’espace, plus de lumière naturelle et plus de place pour les piétons, séparant un peu ainsi, la « station-service » de la partie « bâtie ».

Deuxièmement, le lavage, considéré  jusqu’ici comme un « problème visuel » par rapport à la visibilité du bâtiment depuis l’autoroute est utilisé comme panneau publicitaire, le panneau qui ne dit pas « i’m a monument » mais « c’est lui, juste à côté  qui est le monument ».

Proposition architecturale pour les piétons.

Nous proposons de traiter les accès au bâtiment comme des « ouvertures » à l‘échelle du site. Ce ne sont pas de simples portes d’accès, mais des espaces « entre » comme des failles par lesquelles les piétons rentreront.

La façade principale est complètement modifiée, nous créons une extension (accueillant les espaces de détente et jeux d’enfants) utilisée pour donner une « épaisseur » et une nouvelle « hauteur » à la façade existante qui est, à cause de sa longueur, visuellement très basse. La façade côté passerelle est ainsi construite pour donner une « unité » au bâtiment, et créer au milieu un espace incitant aux piétons de rentrer.

Notre proposition est de déconstruire des plans pour amener du dynamisme dans la façade. La matière utilisée répond à notre intention d’attirer l’œil pour que le bâtiment trouve sa « présence » sur le site.

De jour, la brillance du métal perforé, de nuit, les volumes sont rétroéclairés.